Oualid Salem

Home

Notre ambassadeur participe du 12 au 14 mai à la compétition en apnée dynamique. Il revient pour nous sur ses ambitions et sur sa méthode d’entrainement moderne.

Beuchat : Oualid, vous participez aux championnats de France d’apnée à Montluçon, quels sont vos objectifs ?

Oualid Salem : Mon objectif est de faire aussi bien voire un peu mieux que ce que j’ai réalisé tout au long de la saison afin de confirmer mon travail et confirmer le niveau déjà acquis.

Beuchat : Vous travaillez en apnée dynamique. Comment vous-êtes-vous entrainé pour cet événement ?

Oualid Salem : Il y a un gros travail en piscine à base de natation, de technique et bien sûr d’hypoxie. Mais il y a aussi un travail de musculation, de préparation physique et de cardio en course à pieds. Je mélange un peu les activités parallèles qui me permettent justement de travailler et de progresser. Je pratique également la gymnastique urbaine dans laquelle il y a du renforcement musculaire, du gainage et d’explosivité.

Beuchat : Vous êtes l’exemple de l’apnéiste moderne, vos méthodes sont modernes …

Oualid Salem : Les techniques d’entrainement anciennes ne fonctionnaient que jusqu’à une certaine distance. En apnée dynamique, nous allons vachement loin aujourd’hui. Les records sont repoussés de plus en plus et il faut donc affiner l’organisme au niveau musculaire afin qu’il suive. Je pense que l’entrainement traditionnel à base d’hypoxique et de yoga ne suffit plus. Quand on fait ne serait-ce que 150 mètres en dynamique, on sent qu’il faut que le physique nous amène plus loin. Il y a d’ailleurs d’autres portes à ouvrir notamment avec l’alimentation.

Beuchat : Justement vous suivez une alimentation particulière… Dites-nous en plus ?

Oualid Salem : Quand on veut progresser en apnée, on est obligé d’affiner certains paramètres notamment l’alimentation. Cela bonifie le quotidien dans le sens où l’on mange mieux, plus sainement. Plutôt que de manger pour assouvir sa faim, il faut s’intéresser aux aliments que l’on ingère, à leurs propriétés. Ce qu’ils nous apportent et ce qu’ils peuvent apporter de plus selon la façon dont on les cuisine. C’est toute une philosophie de vie qui se met en place. On devient plus fort, on devient plus endurant !

Beuchat : Aujourd’hui vous êtes sponsorisé par Beuchat et par Suunto. Qu’est-ce que ces deux marques vous apportent au quotidien ?

Oualid Salem : Pour le dynamique, on a toujours besoin d’une combinaison bien ajustée qui glisse bien. J’ai reçu la Zento que j’ai testé à plusieurs reprises. Elle glisse vraiment bien, elle est bien ajustée. Cela me convient mieux. C’est une super combinaison !
Quant à Suunto j’utilise une D4i depuis plusieurs années et j’en suis vraiment satisfait. J’ai reçu une D4F que j’attends de pouvoir tester en chasse sous-marine pour l’exploiter complètement. J’ai également une Spartan Ultra qui est mon véritable partenaire d’entrainement. C’est une super machine qui calcule tous les paramètres, elle est extrêmement précise au niveau de la récupération et me permet d’affiner mon entrainement. Je suis à la fois surpris et satisfait !

Suivez nous sur
les réseaux sociaux